Samsung C27HG70

Présentation:

Et bien comme dit dans l’édito du 05/12/2018, j’ai ajouté un écran plus orienté jeux et plus performant que le 27  » IPS LG dont la prise HDMI à rendu l’âme.

Cet écran est donc un :

  • †Samsung C27HG70 (LC27HG70QQUXEN)
  • écran incurvé avec une courbe de 1800R
  • Résolution 2560 x 1440
  • Dalle VA 1ms Quantum dot 16/9ème
  • Luminosité 350cd/m²
  • Rafraichissement max 144hz
  • Freesync

Il est donc bien plus orienté jeux que mon LG 27″ à dalle IPS, entre le temps de réponse de 1ms (Selon les infos constructeur) au lieu de 11ms (en moyenne), un rafraichissement plus important de 144hz max au lieu de 75hz max et une résolution plus grande de 2560×1440 au lieu de 1920×1080, il n’y a pas photo.
Je ne regrette en rien l’ancien, mais bon je ne sais pas si le port VGA ne vas pas non plus lâcher lui aussi. Du coup j’anticipe un peu. Sans compter que cela me permettra d’avoir un espace d’affichage bien plus grand avec ces 2×27″. (Il semblerai que ce soit à cause d’un souci avec les systèmes d’exploitations et la détection de la vérification de l’EDID)
J’étais bien tenté de passer à un modèle 49″ Du genre Samsung C49H90, mais le tarifs dissuade encore (bon c’est juste le prix de 2 écrans 27″ de la même marque soit dit en passant… A voir dans le futur) et il faut une carte graphique bien plus performante que ma carte graphique AMD Radeon R9 290x Saphire AMD Radeon RX590 Nitro+ Special Edition 8Go.

C’est mon premier écran incurvé, mais aussi haut de gamme dans la catégorie des LCD/ »écrans plat », j’avais bien eu un NEC CRT 17″ qui était le top à son époque. Reste à voir si le support sous Fedora/Linux est correct, surtout sous l’environnement KDE Plasma (ce qui est le cas, surtout avec le noyau 5.0 et +).

L’ancien écran remplace donc mon ancien Asus 19″ TN qui, en dehors d’un pixel mort, fonctionne toujours très bien malgré son âge. Par contre niveau couleur il n’était vraiment pas très bon. Mais cela était suffisant pour l’usage que j’en avais. L’usage était principalement du monitoring et de la surveillance des machines virtuels (console texte ou graphique). Il ira rejoindre le futur binôme du serveur pour finir sa vie.

Le Samsung C27HG70 gère le FreeSync 2 qui est supporté sur la R9 290x au moins en version 1. Cela permet d’éliminer les saccades et déchirements de l’image lors des jeux ou autres plus efficacement que la synchronisation verticale avec les limitations en moins.
Bien supporté sous MS windows, cette technologie le sera aussi sous Linux d’ici peut si ce n’est pas déjà le cas (noyau 5.0 + Mesa 19.0).
Cela apporte un confort visuel et une sensation bien plus agréable que sans.

Et je ne parle pas de l’apport du 144hz max qui est un plus tout de même (même si monter au-dessus des 60 images/secondes n’est pas toujours le cas avec la R9 290x… à l’image cela semble bien mieux tout de même, surtout lors du passage à la RX 590).

Déballage et impression à froid :

L’emballage est gigantesque, surtout niveau épaisseur à comparer avec le LG 27″.

Le pied demande un bureau avec une grande profondeur et aussi une largeur importante si vous avez 2 écrans de grande taille.
Ce n’est pas très pratique si l’on a un petit bureau et peu d’espace (perso j’ai rajouté de petite planche pour rallonger la surface), mais ne semble pas si mal au vu des réglages possible.

L’écran en lui même est plus épais, c’est qui est un peu dommage, mais ne nuit en rien l’aspect général d’après moi.

Le montage demande un peu de temps, mais ce fait sans problèmes (prévoir un tournevis cruciforme tout de même).
Pour plus de détail je vous laisse chercher des vidéos sur le sujet sur vos plateformes préféré. Ce n’est pas ce qui manque.

Utilisation et impression à chaud

J’utilise le port DisplayPort, le HDMI servant au LG 27″ avec un adaptateur VGA->HDMI qui sera remplacé par un de meilleur qualité, car pour le moment l’image est vraiment mauvaise (artefact, traits fantôme, couleurs bof bof). Il sera relié par HDMI au serveur comme écran de contrôle au besoin.

La longueur des câbles utilisé sont de 3 mètres. La longueur des câbles fourni avec l’écran ne sont que de 1m50, ce qui est vraiment trop court. 3m permet une liberté de mouvement appréciable, évite de forcer sur les prises, mais demande de faire un efforts dans l’organisation. A voir aussi une petite rallonge électrique histoire de ne pas forcer sur les fils des blocs d’alimentations des écrans.

J’ai fait mes tests avec les jeux suivant :
Assassin Screed Odyssey (MS Windows 10 pro)
The witcher 3 (MS Windows 10 pro)
Verdun (LINUX Mesa 19.0)
ProjectCars2 (MS Windows)
Chilvary Medieval Warfare (Linux Mesa 19.0)
Dirt Rally (Linux Mesa 19.0)
Fallout 4 (MS Windows 10 pro)
ARK Survival Evolved (Linux Mesa 19.0 et MS Windows 10 pro

Les impressions comparé à l’autre écran sont :

  • Une meilleur qualité d’image
  • Un confort visuel plus important
  • Une sensation de vitesse plus importante
  • Des couleurs encore meilleurs (bien que l’IPS de l’autre écran reste très bien à ce niveau)

Niveau applications (Linux Mesa 19.0 et MS Windows 10 pro :
2D/Photos : The Gimp (2.10)
3D : Blender (2.8)
Vidéo : VLC (à voir si d’autres…)

Il en résulte :

  • Des couleurs plus vives
  • Un confort d’utilisation visuel plus important
sous Linux (Fedora 29, KDE/Plasma)

Je n’ai pas noté de problème majeur en dehors du fait qu’il faut passer un moment à trouver les bon réglages, surtout si l’on utilise des écrans avec des résolutions différentes.

Point négatif :

Il est possible qu’il y ai quelques fuites de lumières, bien que cela ne soit pas très gênant sauf sous certains angles. N’hésitez pas à renvoyer l’écran pour réparation auprès de Samsung si cela devient trop gênant.

La consommation n’est pas optimale avec un maximum de 100 Watt et une moyenne de 62 Watt.
La classe de l’écran est donc « D« .
Annuellement cela représente 91 Kilo-Watt/heure en moyenne.

Il arrive parfois qu’il y ait quelques soucis lors du passage à des résolutions différentes ou si vous utilisé les pré-réglages enregistré (il faut utiliser les boutons sous l’écran à droite pour sélectionner), mais c’est temporaire, à voir avec les mises à jours de vos pilotes (Pour AMD Radeon par exemple).

Je n’ai pas constaté d’autre points négatifs, à voir avec le temps.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code